Rechercher un électricien

Un métier qui demande des précisions, mais aussi beaucoup de prévention vu qu’il est question de manipuler des équipements électriques, l’électricien est une profession très audacieuse. Un artisan électricien doit être bien qualifié pour réaliser en détail chaque intervention. Voici tout ce qu’il faut savoir au sujet de ce type de travail.

Qu’est-ce qu’un électricien ?

Si vous avez besoin de joindre les deux bouts sur différents raccordements électriques à la maison, vous aurez certainement besoin de l’intervention d’un électricien. En effet, la manipulation des appareils et des installations électriques peuvent vous exposer au danger de l’électrocution alors, il faut faire très attention. L’électricien s’engage donc à la mise en place et la maintenance de divers circuits électriques ainsi que de différents appareils fonctionnant à l’aide de l’électricité. Grâce à toutes ses capacités, il est également capable de s’occuper de l’installation de réseaux téléphoniques dans une maison privée et aussi pour un établissement professionnel.

Un électricien ne travaille pas sur un seul et même terrain. Il peut exercer sur des installations dont les circuits sont liés à une source de courant de basse tension. Ces artisans sont connus sous le nom d’électricien courant faible. Pour ceux qui agissent dans les installations des industries tertiaires, ils sont appelés électriciens tertiaires. Ces derniers peuvent intervenir dans le secteur tertiaire, mais aussi dans d’autres bâtiments. De ce fait, avec toutes ses connaissances et ses compétences, il peut dénouer le nœud de votre circuit électrique tout en assurant l’entretien de chaque raccordement électrique.

Les principaux travaux réalisés par un électricien ?

Un électricien avec de bonnes qualifications est capable d’intervenir sur différents terrains. Pour un artisan électricien, installateur résidentiel, il peut travailler sur tous les circuits en rapport avec le système électrique d’une maison. Mais avant toute intervention, il doit s’appuyer sur le plan élaboré par l’électricité pour simplifier chaque branchement. En plus des liaisons électriques, il s’occupe également de la pose des luminaires dans chaque pièce de la maison ou d’un bâtiment ainsi que les éclairages extérieurs. En cas de défaillance d’un raccordement électrique, il intervient aussi dans le dépannage d’une installation électrique. Pour le diagnostic d’une panne qui survient sur vos branchements électriques, vous pouvez faire appel à un électricien installateur.

Dans les bâtiments à usage professionnel, l’installateur industriel se charge de l’emplacement ainsi que de la maintenance de différents équipements dans une industrie. Cet électricien intervient une fois que la construction d’un bâtiment est achevée. Vu que c’était lui qui s’est chargé de l’installation de tous les équipements, il peut donc prendre en charge de tous les suivis de chaque branchement et de la maintenance des appareils. Cet électricien peut en collaboration avec une entreprise de construction d’équipements électriques ou bien avec des industries de construction navale et même des sociétés de manufacture.

Comment devenir électricien ?

Pour aboutir au métier d’électricien, il y a des cursus qui forment chaque étudiant. Tout d’abord, il y a la formation de niveau V dont à la fin du parcours, vous pouvez obtenir un certificat d’aptitude professionnelle électrique ou électronique. Cela peut être un CAP de préparation et réalisation d’ouvrages électriques ou bien un CAP d’électronique, d’installations et d’équipements électriques. C’est cette même formation qui délivre le BEP électrotechnique. Il y a aussi la formation niveau IV qui octroie le BP en installation et équipements électriques ainsi que le Bac professionnel électronique, énergie et équipement communicants sans oublier le Bacs technologique en sciences et technologies industrielles, génie électronique. Pour la formation en Bac +2, elle permet l’obtention d’un BTS électrotechnique ou d’un BTS domotique selon la spécialisation de chaque étudiant.

Il est aussi fortement conseillé de suivre une formation pour obtenir un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité ou CACES. Cette formation permet une meilleure aptitude dans le métier d’électricien. Et si vous voulez le monde d’un électricien alors que vous n’avez pas assez de compétences ou bien vous voulez changer de métier,  vous pouvez vous appuyer sur des formations qui peuvent vous orienter au mieux sur ce type de profession. Le fait de se reconvertir professionnellement demande une certaine adaptation d’où le besoin de parcourir une formation en rapport avec le domaine à exercer comme celui d’un électricien entre autres.

Quels sont les tarifs habituels d’un électricien ?

Un électricien peut intervenir à tout moment pour dépanner une installation ou un appareil électrique. Seulement, le coût de chaque assistance se traduit par la difficulté de chaque prestation à réaliser. Il faut avouer que le travail d’un électricien est un travail à risque. De ce fait, le coût de chaque service est à la hauteur de chaque intervention que ce soit dans le cadre de travaux pour particuliers ou bien pour les interventions dans les secteurs professionnels. Le tarif horaire d’un électricien varie entre 23 €/h et 92 €/h (simple installation ou maintenance). Pour le déplacement, l’électricien peut vous taxer entre 20 à 95 € selon la distance à parcourir avant l’intervention.

Prestation Tarif moyen en €
Remplacement de prise électrique 28 €
Remplacement d’interrupteur électrique 39 €
Remplacement d’une prise de télévision 44 €
Remplacement d’un contacteur 86 €
Remplacement d’une prise de téléphone 28 €
Remplacement d’une bouche de VMC 55 €
Remplacement d’un système de VMC 286 €
Remplacement d’un tableau électrique 440 €
Remplacement d’une sonnette électrique (modèle standard) 55 €
Remplacement d’un radiateur électrique 66 €
Installation d’un interrupteur différentiel (30 mA) 66 €
Déplacement d’une prise électrique 39 €
Dépannage électrique 50 €/h
Installation d’une prise internet (RJ45) 55 €

Électriciens par région

Auvergne-Rhône-Alpes

Bourgogne-Franche-Comté

Bretagne

Centre-Val de Loire

Corse

Grand-Est

Hauts-de-France

Ile-de-France

Normandie

Nouvelle-Aquitaine

Occitanie

Pays de la Loire

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Départements d’outre Mer