Rechercher un façadier

Qu’est-ce qu’un façadier ?

L’univers des BTP regorge plusieurs professions, comme le façadier. Un ouvrier spécialisé dans le bâtiment, un façadier a pour responsabilité de mettre de l’enduit de façade sur les parties externes ou internes d’une cloison, ou d’un mur.

Également nommé enduiseur, le rôle d’un façadier ne se limite pas seulement à l’application de l’enduit, mais il intervient également sur toutes les étapes de finitions d’une maison. Entre autres, sur un chantier de construction d’un édifice ou de la rénovation d’une maison, le façadier prend en charge le nettoyage et la préparation de la façade, avant de la recouvrir d’enduits. Qui plus est, il prépare également les enduits et l’applique mécaniquement ou manuellement.

Le savoir-faire d’un enduiseur-façadier se mesure également dans la démarche de choix et de préparation de l’enduit qu’il adopte, ainsi que la technique d’application de l’enduit. Par ailleurs, cet ouvrier doit également avoir les compétences requises pour choisir convenablement les teintes des façades, de manière à créer une véritable symbiose avec le design de la maison, ou de l’édifice.

À noter que le travail réalisé par un façadier doit être irréprochable, car il influe sur le charme et la finition de la maison.

Les principaux travaux réalisés par un façadier

La professionnalisation du métier de façadier est très récente. D’ailleurs, il y a quelques années de cela, la préparation et le traitement des façades étaient sous la responsabilité des maçons professionnels. Cependant, avec la multiplication des enduits de façades ainsi que l’apparition des nouveaux matériels d’application, ce nouveau corps de métier a fait son apparition. Ainsi, le métier de façadier a vu le jour, et actuellement, il est réalisé par des professionnels qualifiés et formés. Mais, quels sont les principaux travaux réalisés par un façadier ?

Le premier rôle d’un façadier concerne la préparation et l’application des enduits sur les façades. Toutefois, dans la pratique, la responsabilité d’un façadier ne se borne pas à la mise en place de l’enduit. En effet, il traite également la façade. Autrement dit, le façadier applique d’autres produits, dans le but d’améliorer ou de renforcer l’étanchéité des façades. Il prend également en charge l’entretien et le nettoyage de ravalement de la façade.

Outre les œuvres relatifs aux façades, cet artisan pose également des éléments isolations et des revêtements. L’étanchéité de la maison est également assurée par le façadier, grâce à l’utilisation des matériaux adéquats et des techniques spécialisées. Tout comme la fixation des fenêtres, des portes et des éléments décoratifs, comme les mosaïques, les dalles et les carrelages.

Par conséquent, un façadier est un professionnel polyvalent, qui prend en charge le ravalement de la façade, le nettoyage de la façade, la réparation de la façade, les travaux de finition d’une façade, l’application d’un enduit, l’isolement d’une façade, …. Bref, tous les travaux relatifs à la façade !

Comment devenir un façadier ?

Pour devenir un façadier professionnel, il faut suivre une formation, qui peut commencer après le BEPC ou le baccalauréat. Pour les personnes titulaires du BEPC, la formation commence par l’acquisition d’un CAP peintre, maçon ou plâtrier-plaquiste. Ensuite, le futur façadier pourra se spécialiser en acquérant de l’expérience sur le tas et grâce aux travaux.

Quant à la formation post bac, elle dure deux ans, permettant aux maçons souhaitant devenir façadier d’approfondir leur savoir-faire et leur compétence. L’association nationale pour la formation professionnelle des adultes, communément appelée AFPA, offre également des formations pour être façadier pour les personnes déscolarisées.

Cependant, la formation n’est pas suffisante pour devenir un façadier professionnel, il faut également se munir de quelques qualités. Pour cela, il est indispensable d’avoir un tour de main technique concernant l’application de l’enduit, selon ses caractéristiques propres. Le façadier doit également être minutieux et soigneux, pour éviter la moindre erreur. Un façadier digne de ce nom est également un bon communicateur, car il sera amené à conseiller ses clients concernant le bon enduit à employer, selon l’exigence de la commune et le type de bâtiment. Ce métier exige également une bonne constitution physique, de la solidité et de la résistance.

Quels sont les tarifs habituels d’un façadier ?

Le tarif d’un façadier est fixé par heure ou par mètre carré et dépend de la tâche à réaliser, mais également de sa qualification professionnelle. Pour un ravalement de façade, les honoraires varient de 30 € à 100 € par mètre carré, en fonction de l’ampleur des travaux et de l’état de la façade.

Quant au nettoyage de façade, il vaut entre 4 € à 30 € le mètre carré, selon l’état général de la façade et le degré de saleté. Concernant l’application de crépi ou d’enduit, cette tâche coûte entre 20 € à 80 € par mètre carré. Le mètre carré de l’installation de peintures d’imperméabilisation coûtera 32 € à 50 €.

Mais, la tâche la plus onéreuse concerne les travaux d’isolation de façade. En effet, pour réaliser cette tâche, les façadiers demandent entre 60 € à 200 € par mètre carré pour réaliser une isolation sous bardage. Concernant l’isolation sous enduit, elle sera facturée entre 120 € à 190 € par mètre carré.

Concernant le tarif horaire, il existe deux familles de professionnels de façadier. Un façadier-peintre facturera sa main-d’œuvre 20 € HT à 45 € HT par heure. Alors qu’un façadier-maçon demandera une rémunération de 40 € HT à 50 € HT de l’heure. Toutefois, il est important de souligner que la fixation des honoraires est totalement libre pour chaque artisan.

Façadiers par région

Auvergne-Rhône-Alpes

Bourgogne-Franche-Comté

Bretagne

Centre-Val de Loire

Corse

Grand-Est

Hauts-de-France

Ile-de-France

Normandie

Nouvelle-Aquitaine

Occitanie

Pays de la Loire

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Départements d’outre Mer