Rechercher un plombier

Le savoir-faire sert à définir les qualités professionnelles d’une personne. Et pour les plus compétents, il peut même définir leur personnalité. Cependant, il faut modeler ses capacités pour pouvoir s’intégrer dans le moule de chaque métier. Voici toutes les informations sur le métier d’un plombier.

Qu’est-ce qu’un plombier ?

Connu aussi sous la nomination d’installateur sanitaire, le plombier a pour rôle de poser toutes les canalisations ainsi que divers équipements sanitaires dans un local. Il peut intervenir dans une maison pour particuliers ou bien dans un établissement pour professionnels. Pour toutes les installations, il suit un plan bien établi que propose chaque propriétaire.

En plus de l’intervention d’un plombier sur les installations sanitaires, il se charge également la mise en place ainsi que de l’entretien des chaudières. Donc ce qui est intéressant avec le métier d’un plombier, c’est qu’il est à la fois chauffagiste. Il possède aussi des compétences dans l’installation de panneaux solaires tout en se spécialisant dans le mouvement des fluides et gaz à usage domestique.

Pouvant intervenir sur une construction neuve ou en rénovation, le plombier est un as dans l’entretien de toutes les installations sanitaires. Il peut travailler différentes matières dont le cuivre, l’acrylique, le céramique ou encore les matériaux de synthèse comme le PER multicouche. Un artisan qui agit seul en général, le plombier travaille sous son propre compte et peut également intégrer une entreprise du domaine d’installation sanitaire. Lorsqu’il travaille à son propre compte, le plombier se charge de la gestion de sa comptabilité ainsi que toutes les administrations en liaison avec son métier sans oublier la régie de ses stocks et tous les matériaux dont il a besoin à chaque intervention.

Les principaux travaux réalisés par un plombier

Comme tous les métiers, le plombier doit avoir certaines compétences particulières pour ainsi perfectionner tous ces travaux. De ce fait, il doit être avoir des connaissances sur chaque appareil à poser ou à entretenir ainsi que des connaissances thermiques et hydrauliques. Le plombier aussi doit être capable de comprendre les normes de sécurité, surtout sur les installations de gaz qui peuvent être dangereux dans le cas d’une fausse manipulation.

Un bon plombier digne de ce nom s’occupe de l’étude des plans que l’architecte met à sa disposition avant chaque installation. Il a aussi pour rôle de réaliser des analyses sur la pose des canalisations ainsi que l’emplacement des appareils en rapport avec son domaine de compétence. Le respect des normes est à prioriser dans ce genre de métier.

En plus de s’occuper de la réparation de divers appareils (comme le remplacement des pièces défectueuses), le plombier se charge aussi de vérifier la cause de la panne de l’équipement qu’il répare pour ainsi trouver une solution d’éviter la répétition d’un tel incident. Il travaille aussi la remise à niveau de la canalisation d’eau si celle-ci devient défaillante au fil du temps (comme le cas d’une fuite) et détermine la source de la fuite en question.

Comment devenir plombier ?

Comme toutes les professions, le métier d’un plombier demande l’acquisition de quelques capacités avant de plonger dans le monde du professionnalisme. Pour les formations à suivre avant de devenir un plombier sont le CAP installateur sanitaire et le CAP installateur thermique. Pour renforcer les compétences, un plombier peut aussi obtenir un Bac pro pour technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques ou bien un Bac pro pour technicien du froid et du conditionnement de l’air. Pour plus d’expertise dans le monde de la plomberie, vous pouvez aussi aller plus loin et décrocher un BTS fluides énergies environnements dans l’option génie sanitaire et thermique. L’alternative outre le Bac pro et le BTS c’est le Brevet professionnel en équipements sanitaires, monteur en installation du génie climatique et sanitaire ou métier de la piscine.

Pour les qualités requises pour devenir un plombier, il faut une excellente condition physique vu que le métier s’expose généralement à des transports d’équipements lourds. Un plombier aussi doit être titulaire d’un permis de conduire, c’est obligatoire surtout s’il opère par ses propres moyens. En effet, ce métier demande beaucoup de déplacements d’où le besoin d’une détention de permis de conduire. Il faut s’adapter à toutes les situations quand on est plombier et c’est devenu une devise dans ce métier, s’adapter pour mieux avancer. Être plombier c’est être en contact à tout moment avec les clients, il faut donc une éthique relationnelle de haut niveau associer avec beaucoup de sociabilité.

Quels sont les tarifs habituels d’un plombier ?

Le tarif d’un plombier varie selon la difficulté des travaux à réaliser pour chaque intervention. Mais aussi, il se peut que le tarif change si l’endroit se trouve loin du local de l’installateur sanitaire. Pour le dépannage en plomberie comme la réparation de différentes fuites, le coût de l’intervention est entre 150 à 450 € contre 150 à 350 € pour la vidange d’une fosse septique. Pour le changement d’une pièce en mauvais état, un plombier vous facture entre 60 et 100 €. Et si votre chasse d’eau est défaillante, il faut prévoir un budget entre 60 et 160 €.

Si vous voulez installer une cabine de douche dans votre salle de bains, le coût moyen de l’intervention est de 200 € (maximum 600 €). Pour la pose d’une baignoire, le tarif est entre 100 et 500 €. Si vous voulez remplacer un chauffe-eau, le plombier demande entre 150 et 400 €. Pour le service de maintenance d’une chaudière, le tarif est entre 100 à 250 €/an. La variation du coût est liée à chaque opération. Toutefois, il est toujours possible de demander un devis en cas de besoin.

Plombiers par région

Auvergne-Rhône-Alpes

Bourgogne-Franche-Comté

Bretagne

Centre-Val de Loire

Corse

Grand-Est

Hauts-de-France

Ile-de-France

Normandie

Nouvelle-Aquitaine

Occitanie

Pays de la Loire

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Départements d’outre Mer