Comment repeindre un plafond ?

proDispo » Comment repeindre un plafond ?

Vous avez envie de redonner un coup de jeune aux plafonds de la maison ? Dans ce cas, vous devez savoir que ce genre d’intervention ne se fait pas à la légère. Pour vous faciliter les choses, voici quelques points à prendre en compte. Cela vous garantira un résultat répondant parfaitement à vos attentes une fois que l’intervention est terminée. Aussi bien que si vous faisiez appel à un peintre professionnel.

Préparez bien l’intervention

Une bonne préparation est indispensable avant d’appliquer la moindre couche sur le mur que vous comptez repeindre. Cela commence bien sûr par le choix du type de peinture qui peut être acrylique ou glycérols. Dans tous les cas, il est plus judicieux de choisir une finition lustrée et mate afin de mieux cacher les imperfections après l’intervention. Ajouter à cela, ces types de peintures n’ont pas tendances à goutter. Concernant la teinte proprement dite, on peut opter pour le blanc cassé ou le beige. Ces couleurs sont parfaitement capables de rendre une pièce plus lumineuse sans tomber dans l’excès. Ces teintures s’intègrent aussi facilement sur toutes les couleurs murales contrairement à ce que l’on peut imaginer. En outre, vous devez savoir qu’un plafond foncé peut donner la sensation de réduire la hauteur de la pièce.

Mis à part cela, il est toujours bon de s’assurer que les matériels soient complets afin d’éviter les mauvaises surprises, mais aussi les pertes de temps. En cas de besoin, il ne faut pas hésiter à s’informer auprès de votre entourage ou auprès d’un professionnel dans le domaine. Vous pouvez commencer la préparation de la pièce en protégeant la zone surtout, le sol et les murs. Il est alors recommandé de vider la pièce si cela est possible vu que des gouttes de peintures peuvent tomber du haut et salir la pièce. Pour ceux que vous ne pouvez pas déplacer, ils peuvent toujours être couverts par une bâche de protection. Ces derniers sont aussi utilisés pour protéger le sol.

Un nettoyage du plafond est aussi indispensable pour garantir la qualité de l’intervention. Effectivement, cela permet de prévenir la présence de poussières sur la zone de travail. Par ailleurs, il est important d’attendre que le plafond soit bien sec avant de commencer pour assurer le maintien de la peinture. N’hésitez pas à poncer certaines zones si cela est nécessaire. Profitez de ce moment pour protéger le haut de la fenêtre tout comme les plinthes et les moulures. À cela s’ajoute le bouchage des trous qui peuvent se présenter sur la surface de travail.

Repeindre le plafond correctement

Généralement, ce type d’intervention commence par l’application d’une sous-couche vu qu’elle favorise l’adhérence de la peinture finale. Cela permet en même temps de camoufler les tâches présentes sur l’ancienne couleur. Pour cette première étape, il suffit d’utiliser un rouleau de peinture et une brosse anti-gouttes. Une fois la sous-couche sèche, vous pourriez appliquer la couche finale tout en vérifiant la présence de certaines traces. Pour cela, il est plus judicieux de travailler par petite zone de 1 m². Le but est que vous puissiez couvrir correctement toutes les zones du plafond. Il suffit d’ajouter assez de peinture sur le rouleau en le plongeant à un tiers à l’intérieur du seau. Vous obtiendrez ainsi une bonne couche de peinture. Toutefois, il ne faut pas oublier de passer le rouleau sur la grille du bac à peinture.

Avant d’attaquer le bord du plafond, il est recommandé de croiser les passes de manière horizontale et verticale. Vous pourriez alors travailler le reste de la zone tout en évitant de trop appuyer sur le rouleau. Vous évitera ainsi de laisser des traces sur le plafond. Dans toutes les situations, le plafond doit être peint d’un seul coup si vous voulez avoir un rendu parfait. Effectivement, cela évite d’avoir la même couleur, mais de tons différents vu que la couche appliquer en premier est déjà sèche. Ajouter à cela, il est plus intéressant d’intervenir en suivant le sens de la lumière en partant de la fenêtre.

Une autre astuce à ne pas négliger concerne le séchage de la peinture. Plus précisément, il vous est recommandé de ne pas travailler sous des fortes chaleurs ou par un grand froid si vous voulez que la couche sèche plus vite. De cette manière, les deux couches offriront un rendu parfait. En outre, il faut bien respecter le temps de séchage de chaque couche pour éviter les mauvaises surprises. Dans certains cas, vous pourriez être obligé d’ajouter une troisième couche. Cela s’avère nécessaire en cas de mauvaise qualité de la peinture. Les rubans de masquage peuvent être enlevés immédiatement après l’application de la dernière couche si vous êtes satisfait du travail.

Peindre les poutres : est-ce une bonne idée ?

Certes, les poutres apparentes peuvent ajouter plus de poids à une pièce. Mais, il ne faut pas oublier que ces éléments sont aussi des éléments de décoration à ne pas laisser de côté. De plus, les poutres font presque partie du plafond. C’est pour ces raisons que vous devez les repeindre si le budget le permet. Prenez alors le temps de traiter ces éléments avant de commencer l’intervention. Un décapage avec du papier fin peut toujours s’avérer nécessaire. Vient s’ajouter à cela un sablage si vous avez des poutres vernies ou traitées. Concernant l’intervention proprement dite, il suffit de suivre les mêmes procédures qu’avec le plafond. Par ailleurs, il vous est conseillé d’utiliser un pinceau plat pour faciliter les choses et obtenir un bon effet. L’usage de cet accessoire permet particulièrement de dessiner les contours de vos poutres avant d’appliquer les couches de peinture sur le reste des supports.

2020-07-18T12:38:02+02:00