Comment remplacer un chauffe-eau ?

proDispo » Comment remplacer un chauffe-eau ?

Une panne de chauffe-eau, ça refroidit ! Pas trop d’inquiétude, tout peut se résoudre. Alors, comment s’y prendre ? Le remplacement de son chauffe-eau peut être effectué par soi-même si vous avez quelques connaissances en bricolage, en plus, les couts seront amoindris par votre prestation. Néanmoins, si vous ne voulez pas prendre le risque, l’assistance d’un professionnel à la matière est vivement recommandée. Il faut entamer le montage d’étape par étape.

Les étapes de remplacement de chauffe-eau

Pour remplacer le chauffe-eau, vous aurez peut-être besoin de quelques outils pratiques et pas chers notamment une perceuse, une paire de pinces multiprises, un jeu de clés plates et un tournevis. Pour joindre les raccords, il faut se disposer d’une filasse, d’une pâte d’étanchéité et des joints fibre en 20 x 27 mm. Assurez-vous d’avoir des chevilles adaptées au support ainsi que des goujons de fixation. Il faut compter 4 heures pour le montage du ballon d’eau chaude. L’installation se fera correctement et à un prix compétitif avec de l’huile de coude et une bonne volonté.

Vider le ballon d’eau chaude

Après avoir coupé l’arrivée d’eau, du gaz ou de l’électricité, il est temps de mettre nos mains à la pâte. La première étape à franchir est la vidange du ballon d’eau chaude qui peut prendre une heure et demie au maximum. C’est bien utile, car vous n’allez pas transporter un ballon volumineux de 100 à 150 litres d’eau chaude à main nue.

Pour se faire, il est important de couper l’alimentation et d’ouvrir le robinet de la purge. Vous trouverez ce dispositif sur le groupe de sécurité. L’eau doit normalement s’écouler par le siphon pour arriver jusqu’au réseau d’évacuation des eaux usées. Il est préférable d’ouvrir un axe de robinet d’eau chaude dans la maison afin de casser la pression et de laisser le réservoir s’écouler à ras bord. Une fois le ballon vidé, vous pourrez procéder à la prochaine étape qui est la mise en place du nouveau dispositif.

Installer le nouveau chauffe-eau

Avant de monter le nouvel appareil, il est évident de procéder au débranchement du chauffe-eau. Quand il s’agit d’un replacement, il faut confirmer que le circuit soit hors tension. En ce sens, coupez intégralement l’alimentation en électricité au niveau du thermostat. Démonter le capot à l’aide d’un tournevis, puis défaire le branchement du thermostat et les connexions de câblages. Désinstaller l’équipement par la suite en le soulevant pour le déguerpir de son emplacement. Cette étape nécessite le recours d’un gentleman costaud, car le ballon d’eau chaude est retenu sur une ventouse de fixation. Procéder à quelques nettoyages avant de monter le nouveau chauffe-eau.

Toujours avec le coup de main de votre beau gentleman, veiller à mettre le chauffe-eau au même niveau que l’ancien, aligner bien les raccords de la plomberie avant de fixer la soupape de sureté de température et de pression. Pour la mise en place finale, bien coïncider les goujons et prières de faire les vérifications sur les différents raccords et les câbles électriques avant de brancher l’appareil.

Raccorder le nouveau ballon d’eau chaude

Après la pose du ballon, vous devez procéder aux raccords hydrauliques et électriques. Commencer par connecter le réseau hydraulique, relier en premier le réducteur de pression, puis passer par la vase d’expansion, les raccords diélectriques et le mitigeur thermostatique. Veiller à effectuer les bons raccords afin d’éviter des courts circuits une fois l’installation terminée. Pour le reste, appliquer vos connaissances en connexion pour raccorder le groupe de sécurité, le siphon, l’arrivée d’eau froide (collerette bleue), la sortie d’eau chaude (collerette rouge) et les divers fils restants (neutre, jaune, vert rouge ou marron).

Dans le cas où votre ballon d’eau chaude ne dispose pas de robinet d’arrêt à l’alimentation d’eau froide, il est conseillé d’en raccorder un avant de le brancher à l’électricité. Il est impératif d’utiliser de la filasse et de la pâte d’étanchéité pour le raccordement du réseau hydraulique mis à part pour le siphon et le groupe de sécurité. Priorisez l’utilisation d’un joint fibre pour relier les raccords à vis femelle. Une fois le branchement assuré, il vaut mieux régler la température du chauffe-eau au niveau du thermostat à l’aide d’une molette de réglage.

La mise en marche du ballon d’eau chaude

Une fois que tout est réglé et conforme au règlement de sécurité et du fabricant, procéder à sa mise en marche. Replissez la cuve en ouvrant le robinet d’alimentation en eau froide du ballon. Pour connaitre que l’appareil est bien rempli, il suffit d’ouvrir un robinet dans une salle de bain en actionnant la collerette rouge, si l’eau abonde, la cuve est chargée. Bien évidemment, l’eau sera froide, pour rétablir la situation, activer l’alimentation du circuit en eau chaude et faites un réglage du thermostat à une température allant de 110 à 125° F. Pour un ballon d’un volume de 100L, vous devez attendre 5 heures pour que l’eau monte en température. Passé ce délai, la famille pourra à nouveau bénéficier d’eau chaude.

Pour plus de précautions, préconiser un entretien tous les mois et tous les ans pour purger quelques litres et pour libérer des sédiments calcaires. Cette recommandation est importante afin de limiter les éventuelles pannes et pour la longévité d’utilisation et d’usage. Pour plus d’efficacité, songez à coupler le raccord du ballon d’eau chaude avec un module heure creuse/heure pleine, cette technique allège votre facture d’électricité. Le cout du remplacement est d’ailleurs très accessible pour le plus grand nombre.

2020-05-24T23:05:51+02:00